الثانية اعدادى » français


 

افتراضي le lexique des genres théatraux

Le théâtre qui signifie à l'origine "regarder" comporte plusieurs genres.On peut citer à titre d'exemple:

-La tragédie qui met en scène des personnages qui doivent faire face à un destin cruel,à une passion dévorante la mort et la malheur en constituent généralement de dénouement.

-La comédie qui peint des caractères et à divertir.Elle comporte généralement une morale et la fin y est heureuse.

-La farce qui est une courte comédie de fixe comme unique objectif de divertir à partir de jeux de scène.Généralement,elle ne cherche pas à véhiculer une morale et le langage y est souvent familier.

-Le vaudeville est une forme de théâtre de boulevard il repose généralement sur une intrigue amoureuse avec des changements de situations et des quiproquos fréquents.
 



 

افتراضي les formes du discours théâtral

les formes du discours théâtral


un monologue : est une scène avec un seul personnages qui parle seul
un dialogue : est un échange de paroles entre deux ou plusieurs personnages 
une réplique :est chaque élément du dialogue 

une tirade : est une longue suite de phrases de vers ;récitée sans interruption par un personnage 
un aparté : est la parole qu'un acteur dit à part et que seul le spectateur est censé entendre 
une stichomythie : est un dialogue où les interlocuteurs se répondent vers pour vers 
le vers :est un fragment dénonce formant une unité rythmique définie en principe par des règles concernant le nombre des syllabes 
la prose : est la forme du discours oral ou écrit qui n'est soumis à aucune règle de versification 
 




Talking Le subjonctif avec les verbes d'opinion ou de perception

Le subjonctif avec les verbes d'opinion ou de perception
Prof. Seth Whidden

Après les verbes d'opinion ou de perception, on met, dans la subordonnée introduite par que:

1. L'indicatif toutes les fois que l'on considère la réalité d'un fait; le conditionnel quand on exprime un fait éventuel, hypothétique: 

indicatif
Je crois, j'affirme, je déclare, je sais, je vois que l'entreprise RÉUSSIRA.
Il lui explique enfin qu'il n'EST pas Moine comme la petite le croyait (Laclos, Les liaisons dangereuses, lett. 51).
Je me doute qu'il VIENDRA me voir (Littré).
Je juge que vous DEVEZ partir (idem).
Vous soupçonnez que je VEUX vous tromper (idem).

conditionnel
Je pense qu'il ACCEPTERAIT volontiers.
J'affirme, je crois, je soutiens que vous AURIEZ pu réussir.
Je ne doute pas qu'il n'y AURAIT beaucoup à apprendre (A. Gide, Voy. au Congo, p. 24).

2. Le subjonctif lorsque le verbe subordonné exprime un fait simplement envisagé dans l'esprit, et non situé sur le plan de la réalité. Le cas se rencontre notamment après une principale négative, interrogative ou conditionnelle, ou encore quand le verbe principal se colore d'une nuance affective ou quand il implique la négation, le doute, l'incertitude, par exemple après nier, douter, contester, démentir, disconvenir, dissimuler, désespérer, etc. 

J'admets que vous AYEZ raison dans ce que vous pensez (A. Camus, Les justes, p. 131).
Tout ceci, c'est ce que me dit ma mère pour m'expliquer que les Vautier AIENT accepté la demande de son frère avec joie (A. Gide, La Porte étroite, p. 15).
Crois-tu donc que je SOIS comme le vent d'automne? (Musset, N. de Mai).

N.B. Un verbe d'opinion ou de perception dans une principale négative, interrogative ou conditionnelle, n'appelle pas nécessairement le subjonctif dans la subordonnée; l'indicatif est demandé si c'est la réalité du fait qu'on veut exprimer (pour l'exprimer l'éventualité, on met le conditionnel)

Nous ne savions pas que la ville ÉTAIT si distante (A. Gide, Incidences, p. 118).
Il ne croit pas qu'on A pu réussir cette opération. - Croyez-vous que j'AI peur? (Hugo, F. d'aut., XV).
Je ne crois pas que je POUVAIS faire autrement (J.-L. Vaudoyer, La Reine évanouie, pp. 117-18).
Croit-on que nous SOMMES sur un lit de roses...? (Colette, Le fanal bleu, p. 226).

Remarques
1. Lorsque les verbes de négation ou de doute nier, douter, contester, démentir, disconvenir, dissimuler, etc., sont employés négativement ou interrogativement, ils sont d'ordinaire suivis du subjonctif (à moins qu'on n'ait le conditionnel pour exprimer un fait hypothétique). Ils admettent aussi l'indicatif: on insiste alors sur la réalité du fait.

subjonctif
Je ne doute pas qu'il ne VIENNE bientôt (Ac.).
Nous ne doutions pas que notre pays REPRENNE un jour sa place traditionnelle à la tête de la civilisation (G. Bernanos, La France contre les robots, pp. 13-14).
Je ne nie pas que la liberté SOIT pour une nation le premier des biens (A. France, Thaïs, p. 153).

indicatif conditionnel
Je ne doute pas qu'il FERA tout ce qu'il pourra (Littré).
Il ne doutait pas qu'il y SERAIT accepté [à l'hôpital] (Montherlant, Les Célibataires, p. 293).
Douterais-tu que cette main que tu peux toucher A tué Cragnasse? (Ch. Silvestre, Manoir, p. 249).
Tu ne nieras pas que tu m'AS forcé la main (G. Marcel, Rome n'est plus dans Rome, p. 137).
On ne pouvait pas nier que c'ÉTAIT là une belle vie (M. Déon, Le Rendez-vous de Patmos, p. 127).



Adapté de Maurice Grevisse, Le bon usage. Gembloux : J. Duculot, 1975. 1294-97 (no. 2568-70).
 



la pièce de théâtre




une pièce de théâtre se compose généralement de trois phrase 


les 1 er scènes :( une ou deux en principe)sont des scènes d'exposition qui présentent les personnage .leur fonction .leur statut social. leur relation et qui annoncent le début de l'action


le nœud de l'action:ou s'apposant les personnage et où se joue l'action principal


la dénouement:qui apport la solution


l'acte:est une division principal d'une pièce


la scène:est une partie d'un acte délimitée pas l'entrée ou la sortie d'un ou plusieurs personnages

les didascalies :sont les indications scéniques données par l'auteur.



les indication scénique

une pièce : est une œuvre littéraire en vers ou en prose
un acte : est une division principal d'une pièce 
une scène : est une partie d'un acte délimitée par l'entrée ou la sortie d'un de plusieurs personnages 
un entracte : est le temps qui sépare un acte du suivant 
un intermède : est un petit spectacle composé de chants et de danse intercalé entre les actes 
l
es didascalies : sont les indication scénique donnée par l'auteur 
 
Hicham Lamaalem 2016
hichamfahda.me.ma © 2017.Free Web Site